La Bande à Mandrin

LA JEANNE DE DELTEIL

D’après le roman de Joseph Delteil

Adaptation : Jean-Pierre Jourdain
Mise en scène : Christian Schiaretti
Avec Juliette Rizoud

Création en 1995 à la Comédie de Reims avec Camille Grandville dans le rôle de Jeanne d’Arc

Durée 1h40
À partir de 12 ans
Résultat de recherche d'images pour "audio description image" Spectacle disponible en audio-description

Oeuvre scénique : Camille Grandville
Scénographie : Christian Schiaretti
Assistant à la scénographie : Samuel Poncet
Création costumes : Thibaut Welchlin
Création lumières : Julia Grand

SYNOPSIS

Delteil balaie d’un seul mouvement la question de la réelle existence de Jeanne d’Arc. Il nous emplit d’une certitude : elle vit. Elle est devant nous. La voilà, « la fille belle des victoires ».
Le spectacle va se constituer sous nos yeux. Une actrice seule prend possession d’un plateau nu. La vraie nudité, pas celle de l’absence, du dépouillement, mais de l’abandon. Une femme entre dans un théâtre en repos. Seule la servante (ce tabernacle des plateaux de théâtre) est allumée. La scène ressemble à celle de tous les théâtres du monde. Sont posés là l’échelle pour les lumières, les élingues pour les cintres, le balai pour le plateau, les chariots pour transporter le matériel, bref, les outils naturels du théâtre. Confiante en la force du verbe, il suffira à l’actrice de parler pour que la chose existe. Pleine de foi en son art, l’artiste, folle de liberté, baptise à qui mieux mieux : tire une table, grimpe dessus, et voilà le beau cheval offert par Charles VII ! Alignant scrupuleusement des pieds de projecteurs, c’est toute l’armée vivante dont elle prend le commandement qui surgit ! Joie naïve. Cette générosité théâtrale parle à chacun. Elle entretient la force de l’illusion.

LA PRESSE EN PARLE

 Ce qui réjouit, c’est le galop frénétique, ronflant comme un tambour, que lui inflige la vorace comédienne, dans la mise en scène peu ordinaire de Christian Schiaretti.

Bernard Thomas

Le Canard enchaîné.

Un personnage du quotidien qui se refait l’histoire de son héroïne favorite tous les jours, tant et si bien, qu’elle finit par s’en approprier un bout. La chevauchée fantastique à travers le temps, elle se la refait tous les jours, en utilisant tout ce qu’elle a sous la main. Une table à laquelle elle rajoute une corde pour créer des harnais fait un parfait cheval, un bout de moquette devient l’allée centrale de la cathédrale de Reims et on y croit vraiment. La dimension fantastique prend le pas sur le réel pour donner de vrais frissons.

Véronique Klein

Les Inrockuptibles

DIFFUSION

Résidence et coproduction :
 Le Théâtre National Populaire de Villeurbanne (69)
Le Toboggan de Décines-Charpieu (69)
Le Théâtre Jean Vilar de Bourgoin-Jallieu (38)
Plus de 80 représentations partout en France.

  • Saison 2010/2011
  • Saison 2011/2012
  • Saison 2013/2014
  • Saison 2014/2015
  • Saison 2015/2016
  • Saison 2017/2018
  • Saison 2018/2019

PROCHAINES DATES

Théâtre Jean Vilar – Bourgoin-Jallieu (38)

  • Mardi 21 février 2023 à 14h30 (scolaire)
  • Mercredi 22 février 2023à 20h30 (tout public)

Toboggan – Décines-Charpieu (69)

  • Mercredi 1er  mars 2023 à 20h30 (tout public)
  • Jeudi 2 mars 2023 à 14h30 (scolaire)