La Vallée des Talents

Conte de Claire Galopin 
Mise en scène Claire Galopin et Thomas Puybasset 
Avec Claire Galopin et Thomas Puybasset 

  Jeune public
En  extérieur ou en salle (spectacle « tout-terrain » capable d’investir salles de classes, EHPAD, centres sociaux…)Il y a bien longtemps, l’enchanteur Greendawenn remercia un jeune berger de son hospitalité en faisant de sa vallée un lieu magique : un lieu où chacun se découvrirait un talent extraordinaire. La vallée devint un véritable havre de paix et de créativité qui s’épanouit au fil de trois siècles. Mais cet âge d’or prit fin le jour où arriva Colombus, ce tyran qui confondait le talent et le rendement. L’enchanteur sera appelé à venir semer sa magie une nouvelle fois… La vallée des talents est un spectacle que nous racontons à deux, comédienne et musicien. Le conte est dense et parcourt divers espaces, il nous apparaissait donc nécessaire de ne pas nous restreindre à sa seule narration mais d’utiliser nos talents pour l’incarner véritablement. Nous racontons ainsi l’histoire en incarnant les personnages à travers leurs scènes mais aussi en interprétant les couleurs des tableaux à travers la musique. La musique joue un rôle capital pour guider les spectateurs et les instruments utilisés sont singuliers et souvent ethniques, ils participent à la magie de l’histoire : il s’agit de guitare mais aussi de carillons, de tambours de métal, de bol de cristal, de carimba… La forme est simple et s’adapte en intérieur comme en extérieur, tout lieu propice pour qu’au fil du spectacle l’imagination des petits et grands se laisse guider. Car le spectacle s’adresse aux enfants comme aux plus grands, chacun trouvera son niveau de lecture.

 

Ce cristal de temps – Cabarock caustique

De Sébastien Coulombel
Sur une idée originale de Laurence Besson
Mise en scène Laurence Besson
Composition musicale : Cédric Chaumeron
Avec :
 Laurence Besson, Nicolas Chatelard, Cédric Chaumeron, Thomas Poussin

Une femme entre en scène. Elle prend la parole, pour parler des acteurs, de leur monde, de leurs manies et de leurs idéaux. C’est parce qu’elle est elle même actrice qu’elle peut porter sur cette foule pittoresque un regard amusé, poétique, tendre et caustique, plein d’amour pour la scène et le mot, plein de dérision pour ces étranges animaux que sont les acteurs. Elle ne parle pas d’elle mais d’eux tous, de ce qui fait la spécificité de cette profession, de cet art, de cet artisanat. Épaulée de trois musiciens, elle émaille son discours de chansons, chantant son amour et sa morgue, la musique et la poésie produisant leur effet de distanciation, d’inquiétante étrangeté qui seul peut permettre à l’acteur de parler de l’acteur sans se caricaturer soi-même. Car elle n’est pas dupe de faire partie à l’instant même de cette espèce qu’elle dissèque, et c’est parce qu’elle le sait qu’elle peut se permettre de le faire. Ainsi défilent au fil des mots et des chansons tous les rituels, toutes les étapes, toutes les scènes de la vie quotidienne qui font le monde des acteurs, leur ridicule et leur beauté.

Sébastien Coulombel

Prochaines dates:
> Mercredi 22 mai à 22h pour les Langagières au TNP

Lien du teaser

Premier soleil : Enquête sur la mort de Roméo et Juliette

De Joséphine Chaffin
Mise en scène : Joséphine Chaffin et Juliette Rizoud
Avec : Clément Carabédian, Juliette Rizoud, Jérôme Quintard, Louis Dulac 

Prochaines dates:
> Samedi 21 septembre 2019 au Théâtrales du Vercors à Lans en Vercors
> Vendredi 7 février 2020 au Théâtre Théo Argence (2 représentations)
> Du 7 au 17 avril 2020 

C’est un petit matin froid. Dans le cimetière de Vérone, la police découvre les corps inanimés d’une jeune fille et d’un jeune homme, aussitôt identifiés comme ceux de Juliette Capulet et de Roméo Montaigue.

Comment les héritiers de ces deux familles rivales, parmi les plus puissantes de la ville, ont- ils pu trouver la mort ensemble – et même l’amour ensemble ? En tant qu’enfants uniques de deux clans ennemis qui se haïssent, il leur était absolument interdit de se fréquenter. La police ouvre une enquête pour démêler ce mystère. Quel rôle le Frère Laurent, principal témoin, a-t-il joué dans l’affaire ? À travers son interrogatoire, la police reconstitue le drame à rebours pour révéler ce qui a poussé Juliette et Roméo, à qui tout souriait pourtant, sur une pente dangereuse…

La magie du coup de foudre et la puissance solaire du premier amour se fracassent contre la bêtise, la haine et la division : Roméo et Juliette sont les icônes d’une jeunesse brisée par la famille et la société, une jeunesse qui s’est brûlée les ailes dans sa fureur de vivre… Leur célèbre histoire se raconte ici sous la forme d’un thriller, pour faire palpiter les cœurs des petits et grands.

Distribution : 
Juliette Rizoud : Juliette Capulet

Clément Carabédian : Roméo Montaigue
Jérôme Quintard : Frère Laurent

Equipe artistique : 
Ecriture : Joséphine Chaffin
Mise en scène : Joséphine Chaffin et Juliette Rizoud
Musique : Louis Dulac
Création lumières : Mathilde Foltier-Gueydan
Création costumes : Adeline Isabel-Mignot

 

Ce spectacle est co-produit par :
Le Théâtre Théo Argence de Saint Priest
Le Théâtre de Vénissieux
Centre Culturel de la Ricamarie
Les Nouvelles Rencontres de Brangues

La Tempête

D’après Shakespeare
Mise en scène : Juliette Rizoud 
Avec : Clément Carabédien, Gilles Chabrier, Damien Gouy,  Claire Galopin,  Julien GauthierJérôme Quintard 

Prochaines dates:
       2019
> Vendredi  28 juin à 21h00 au festival Les Nouvelles Rencontres de Brangues
> Samedi 20 juillet aux Nuits de l’Enclave à Valréas
> Vendredi 20 septembre au festival Les Théâtrales du Vercors à Lans en Vercors         (festival de la compagnie)
      2020
> Du 2 au 18 avril au TNP de Villeurbanne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme dans les rêves, tout est possible. Voici le point de départ pour cette mise en scène d’une pièce hors norme, susceptible de créer un miment théâtral fédérateur et populaire. L’envie première est là : raconter cette grande histoire avec un large public, l’emmener avec nous sur la falaise surplombant l’île mystérieuse sur laquelle Prospéro, ancien duc de Milan a été exilé de force avec sa fille Miranda douze ans avant le début de la pièce. Grâce à ses pouvoirs surnaturels, il provoque le naufrage du vaisseau du roi et de tous ses ennemis réunis à bord il leur fera subir une série d’épreuves pour les punir de leur traitrise.


Distribution :

Clément Carabédian
: Caliban / Ferdinand 
Gilles Chabrier
: Prospéro
Claire Galopin : Miranda
Julien Gauthier : Ariel
Damien Gouy : Sébastien / Trinculo
Jérôme Quintard : Alonso / Stéphano 

Equipe artistique :
Mise en scène et traduction : Juliette Rizoud 
Assistance à la mise en scène : Sidonie Fauquenoi 
Compositeur et interprète : Thomas Puybasset 
Chorégraphe: Aurélien Kairo 
Maquillage : Gauthier Magnette 
Costume : Adeline Isabel-Mignot (création) / Julie Mathys (réalisation)
Lumières: Mathilde Foltier-Gueydan / Rémi El Mahmoud 
Création visuelle: Alchiméo 
Décor: Guillaume Ponroy / Quentin Lugnier 

Résultat de recherche d'images pour "audio description image"  Spectacle disponible en audio-description
mandrinLIVRE copieDes médiations artistiques seront créées autour du spectacle ( interventions et ateliers artistiques dans des établissements scolaires, rencontres, représentations en maison de retraite)

 




 

Courteline ou la folie bourgeoise

DSC_0696

Courteline ou la folie bourgeoise est un cabaret-tréteaux : quiproquos, chansons à textes et autre bouffonneries… les scènes s’enchaîneront, se feront et se déferont.
Les courtes pièces que nous avons choisies sont délicieuses de précision comique,
de ridicule et de folie. Sous un ciel parisien des années folles, plusieurs tableaux de
la vie bourgeoise, scènes de ménage ou chansons grivoises du début du siècle défileront dans un rythme endiablé devant vos yeux. Les six comédiens prêteront leurs voix et leurs corps à un couple de persécuteur-persécuté, à un pique-assiette, à une femme de chambre écervelée et à deux petites bourgeoises aux yeux rouges. Ils viendront étaler leur bêtise quotidienne, et leur méchanceté.

L’œil affuté de Courteline a su capter et retranscrire les travers d’une époque. Il a su tirer de la bêtise et de la méchanceté du monde rire et folie pour créer ces petits bijoux, injustement boudés, de vaudeville.

Production La Bande à Mandrin

Soutien de la Spedidam

logo_copieprivee_cartouchenoirSPEDIDAM-LOGO-2017-RVB web

LA PRESSE EN PARLE:

Pour plus de renseignements (dossier complet, fiche technique captation…) contactez-nous!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le p’tit Songe d’une nuit d’été

Sur scène, les outils du théâtre. Parmi eux, un livre poussiéreux intitulé Le Songe d’une nuit d’été. Une jeune femme s’avance, ouvre l’œuvre et lit à haute voix les premières lignes. S’éveille alors devant nos yeux un monde en sommeil, où tout est possible, où les fées existent, où les rois demeurent. Guidés par Puck, un esprit malicieux, et son maître Obéron, nous sommes entraînés dans cet univers enchanteur.

Destinée au jeune public cette version du Songe d’une nuit d’été saupoudrée de chansons et pétrie d’humour émerveillera tous ceux qui ont gardé une âme d’enfant.
Une gourmandise à laquelle il est difficile de résister…

Production La Bande à Mandrin / Co-Production Théâtre Théo Argence

Spectacle créé le 21 Mars 2017 au Théâtre Théo Argence

Affiche-lepetitsonge+

La très excellente et lamentable tragédie de Roméo et Juliette

 

Affiche-3-paysage-WEB

Après une première plongée dans l’océan shakespearien avec Le Songe d’une nuit d’été, la compagnie La Bande à Mandrin prolonge l’aventure en abordant cette pièce mythique et pourtant si peu connue : La très excellente et lamentable tragédie de Roméo et Juliette. La metteuse en scène Juliette Rizoud a le désir de faire entendre toute la puissance comique et tragique de cette œuvre. Le décor présenté à vos yeux, sera l’espace de toutes les métamorphoses : place public de Vérone, cabaret des Capulet ou encore squatte des Montague. La piste aux étoiles est le lieu des illusions, du vraisemblable. Magie, danger, adrénaline, clowneries et amour peuvent s’y rencontrer dans une succession de numéros et le tout sans filet. Les artistes qu’elle a réunis sont habités d’un même désir : revisiter les grands textes comme on déterre aujourd’hui certains mythes et légendes, avec un mélange de curiosité, de respect et d’effronterie. Dans les rues de Vérone, deux familles d’égales dignités, s’affrontent depuis des siècles dans une guerre absurde où plus personne ne connaît les réelles raisons de cette haine. La jeunesse se soulèvera à son tour contre cette vendetta, certains par les armes d’autres par l’amour, mais désirant chacun naïvement un monde meilleur. Comme en période de guerre, les jeunes sont tués, les anciens survivent. Une querelle sans fondement entraîne des morts stupides. Roméo et Juliette auront la prémonition que leur vie sera courte, il faut donc la vivre vite, la vivre bien, la vivre pleinement. Devant nos yeux, Ils vivront en trois jours ce qu’ils auraient pu vivre en quarante ans.

Production La Bande à Mandrin / Co-production Théâtre de Vénissieux / Théâtre Théo Argence/ Résidence de Création Théâtre National Populaire (TNP) de Villeurbanne.

Création le 12 janvier 2017 au TNP.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Songe d’une nuit d’été

D’après William Shakespeare
Mise en scène Juliette Rizoud
Avec :
 Laurence Besson, Amandine Blanquart, Clément Carabédian, Raphaëlle Diou Rimsky-Korsakoff, Julien Gauthier, Damien Gouy, Clément Morinière, Anaël Rimsky KorsakoffJuliette Rizoud

Prochaines dates: 
> Jeudi 14 et vendredi 15 mai 2020 au Théâtre de Vienne

Deux couples d’amoureux, une dispute entre le roi des elfes et la reine des fées, et le lutin Puck avec sa potion qui se plaît à embrouiller les sentiments, sont les principaux ingrédients de cette fantaisie shakespearienne. Ces personnages insolites croisent la route d’une troupe de comédiens amateurs, occupée à la préparation d’une pièce pour le mariage d’un prince. Leur collision a lieu dans une forêt, quelque peu magique, au cours d’une nuit d’été qui se révèle aussi ensorcelante que labyrinthique. L’univers décalé du film Chat noir, chat blanc de Emir Kusturica sert ici d’inspiration. Aussi Juliette Rizoud déplace-t-elle la situation, qui se déroule initialement à Athènes, dans un village tzigane. Les mythes et légendes font face à la trivialité et la pauvreté. Le fantasme d’une bohémienne se confronte à un bandit à la veste mitée… Réalités et irréalités deviennent indémêlables et provoquent à l’infini des imbroglios. Antagonisme et dualité sont ici les maîtres du jeu, ils nous font passer du rire au sérieux et du tragique à l’humour.
Une farandole haute en couleur où les corps dansent, chantent, portés par un souffle de poésie.

Résultat de recherche d'images pour "audio description image" Spectacle disponible en audio-description

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Oui ça va mal, je suis heureuse

 

Sur des textes de Jean-Pierre Siméon 
Mise en scène : Laurence Besson 
Avec : Laurence Besson, Raphaëlle Diou Rimsky-Korsakoff, Agathe Di Piro 

La scène comme un écrin de rouge et d’or. Une heure où il est encore possible de se parler de choses graves avec légèreté. Où l’on peut surprendre nos émotions à contre-courant.

Le spectacle est constitué d’une alternance heureuse et harmonique de musiques, de chants et de textes extraits de quatre œuvres (Le Petit ordinaire, Sermons joyeux, Soliloques, Témoins à charge) de Jean-Pierre Siméon. Ce montage rend compte de la force des mots du poète. En écho, chacun peut entendre ses propres références à la vie: ses ressentis, ses impressions, ses doutes, ses peurs…
C’est un voyage improbable, émotionnel et rythmique dans nos histoires : la joie, la sensualité, la nostalgie, la mort, la cruauté et l’humour. C’est le talent d’auteur de Jean-Pierre Siméon qui est sculpté par la voix et les notes.

La forme cabaret permet un rapport généreux et privilégié avec le public. Les textes sont adressés à tous et à chacun, tantôt comme un cri, tantôt comme une confidence. Elle laisse aussi la place à l’invention, à la « géométrie variable ». En effet, il est possible de changer l’ordre des textes et des chansons, d’en ajouter, d’en retirer, de les inverser, de remodeler en somme… selon l’humeur ou l’atmosphère, selon le lieu et ses contraintes, techniques ou artistiques.

Un écrin donc, où l’on présente la vie comme un trésor tendre, drôle et cruel, où chacun se reconnaît, tremble et sourit…

Prochaines dates : 
Pas de dates à venir pour le moment

Crédit photo :  ©Christian GANET